Un pinceau du bout du monde...


L'artiste qui commet ces tableaux se trouve à l'autre bout du monde, et moi, la narratrice, je suis là pour raconter ce que vous ne voyez pas.


Si on laisse son esprit s'échapper 30 secondes devant un de ces tableaux, à se perdre dans ses reliefs, on risque de se prendre au jeu des nuages... Vous savez, ceux qui ressemblent à des dragons ou à des gros lapins.


On rencontre une fleur de lys dans un arum, un hippocampe dans un poisson alors, ces reliefs, c'est un peu comme avoir un nuage à la maison.

On découvre un canard dans une fleur aussi... et une certaine stupidité ! comme quoi le jeu des nuages est bien plus pernicieux qu'il n'y paraît. Sous un éclairage différent, le canard était un cygne !


     Et la stupidité ?


Les nuances, les couleurs, les textures, les volumes, tout, tout vient d'un pinceau.

C'est ici qu'on prend conscience de la complexité du travail et du talent qu'il demande.


        Et la stupidité ? ... ne pas regarder plus loin que ce qui est donné à voir ?


Un zig-zag dépaysant de cm2 en cm2, des portes ouvertes derrière des portes à  ouvrir, les poupées russes, à  découvrir du fond des yeux et du bout des doigts... au bout des doigts... une dimension supplémentaire, encore une porte à ouvrir, des sensations... le voyage continue.


... au bout du monde.


Son essentiel est la peinture. Son intimité et sa libre expression, elle la trouve  face à sa toile. Une rencontre avec elle-même.


Ici, c'est une autre partie d'elle qu'elle vous montre. Le cheval de Troie. Le Chili sous-jacent dans ce travail du yeso (plâtre) ...simple, fragile...


          La rencontre de deux reliefs... l'artiste et son pays.

Mentions légales | Contact Webmaster
Home | Reliefs | Expo Virtuelle | Portfolio | Chili | Françoise Bailly | Peinture | Agenda | Expositions | Contact